Publié par Laisser un commentaire

La nouvelle supplémentation pour la santé

Il est courant que les sportifs de toutes disciplines vous interrogent sur les compléments sportifs (vitamines, protéines, …) pour les aider à être en meilleure forme ou pour les aider à surmonter leurs marques personnelles. Mais la pandémie qui a été subie dans le monde entier et l’intérêt de trouver un remède possible a conduit à parler de la nouvelle supplémentation pour la santé.

La maladie est un résumé de ce que vous mangez, de ce que vous buvez, de ce que vous pensez, de ce que vous respirez, mais surtout: Ce que vous n’éliminez pas!

Cela pourrait signifier qu’à partir de maintenant la nouvelle supplémentation santé a une base où le système immunitaire a un plus grand rôle par rapport aux protéines, Bcaas, créatine … Cependant, atteindre un équilibre de tous ces suppléments sont les plus recommandés. Et laissez un professionnel vous guider sur comment et quand prendre cette supplémentation ou une autre.

Micronutrition: supplémentation pour la santé

Actuellement, il existe un nouveau terme dans la supplémentation qui revêt une importance particulière, il s’agit de Micronutrition . La micronutrition consiste à maintenir la santé et à traiter différentes pathologies en complétant avec des vitamines et micronutriments que l’on trouve normalement dans l’organisme et dans les aliments. La micronutrition rétablit l’équilibre chimique du corps grâce à une supplémentation nutritionnelle avec: vitamines, minéraux, acides aminés et acides gras. Micronutrition est dédié à la restauration de l’équilibre chimique dans le corps, à l’équilibre nutritionnel afin de prévenir et de traiter les maladies.

Mélatonine:

Beaucoup d’entre vous ont entendu parler de la mélatonine . Au cours des deux dernières années, plusieurs sociétés pharmaceutiques ont développé un supplément ou un médicament (enregistrement sanitaire) à base de mélatonine. La mélatonine est une hormone présente dans tous les organismes vivants avec des concentrations qui varient en fonction du cycle jour / nuit, c’est pourquoi vous aide à vous endormir . La mélatonine est en fait considérée comme une neurohormone, avec des fonctions qui affectent directement la physiologie circadienne. La mélatonine est synthétisée à partir du neurotransmetteur sérotonine et du pigment malanine. En plus de ses effets sur la physiologie circadienne, la mélatonine possède des propriétés antioxydantes . La mélatonine à faible dose réduit la tolérance au glucose et la sensibilité à l’insuline. Certains médicaments peuvent abaisser le taux de mélatonine, comme les AINS (ibuprofène,…), les bêtabloquants (aténolol,…) et d’autres (diazépam, diurétiques, contraceptifs,…). Plusieurs études décrivent comment la mélatonine stimule le système immunitaire .

Vitamine D:

La vitamine D joue un rôle très important dans la supplémentation en santé. Il y a de plus en plus de publications qui approuvent son importance. Dans le domaine du sport, il a une double fonction, d’abord la santé de l’athlète, à la fois le professionnel et l’athlète populaire. Deuxièmement, il semble que cela soit de plus en plus pertinent pour les performances des athlètes.

Études sur les carences en vitamine D chez les athlètes:

Si on ne va pas aux études chez les sportifs, on trouve des études qui montrent une carence en vitamine D chez les sportifs, notamment en hiver ou dans les pays peu ensoleillés, avec une implication sur la performance (Magge et al, 2013) et les études ultérieures confirment ces résultats, comme celui réalisé au Centre de Haute Performance de Sant Cugat del Vallés (Barcelone). Avec 408 athlètes d’élite, avec une moyenne d’âge de 22,8 ans et un total de 34 modalités sportives différentes, il a été constaté que seulement 18% avaient des niveaux optimaux de vitamine D . Cette carence prédomine dans les sports d’intérieur par rapport aux sports de plein air. Cette carence a été observée chez 87% des athlètes, même en été (Valtueña, 2014). Études précédentes

La carence en vitamine D est un problème pertinent car elle peut avoir un effet négatif sur les performances physiques et la récupération. Dans le même temps, la communauté scientifique a découvert que des niveaux optimaux de vitamine D amélioreraient des aspects tels que la force, la puissance, l’endurance ou la capacité aérobie . Différentes publications associent la vitamine D à la force musculaire , à la proportion et au diamètre des fibres musculaires de type 2, à la coordination neuromusculaire et à l’adaptation cardiovasculaire à l’exercice physique (Koundourakis, 2014; Owens, 2018; Todd , 2015).

La vitamine D a une relation très importante et complexe avec le système immunitaire. Des niveaux adéquats de cette vitamine aident à renforcer le système immunitaire et à garantir que les cellules immunitaires communiquent et fonctionnent correctement. D’autre part, il a été démontré que la vitamine D diminue l’infection respiratoire et, à l’heure actuelle.

Vitamine C

Qui n’a pas entendu parler de la vitamine C ? Je pense que tout le monde. Cette vitamine est un puissant antioxydant , soluble dans l’eau à fort pouvoir réducteur. Il agit comme cofacteur de nombreuses enzymes impliquées dans la biosynthèse du collagène, de la carnitine et de certains neurotransmetteurs . C’est une vitamine essentielle car les humains n’ont pas la capacité de la synthétiser. La fonction de cette vitamine réside dans la capacité réductrice d’un grand nombre de réactions biochimiques.

  • La vitamine C donne des électrons à 8 enzymes: trois dans l’hydroxylation du collagène, deux dans la biosynthèse de la carnitine et trois autres dans la biosynthèse des hormones et des acides aminés.
  • Elle est impliquée dans la synthèse d’hormones du système nerveux (dopamine, …).
  • Il a une action protectrice cardiovasculaire.
  • Il agit au niveau des lymphocytes, activation des neutrophiles.

Il existe une littérature scientifique abondante qui relie la vitamine C au traitement contre divers virus (Jariwalla RJ) tels que le virus de la grippe, la grippe aviaire (Ely JT), le virus de l’herpès (Byun SH) ou le virus Zika (Gonzalez MJ).

Zinc:

Le Zinc est un minéral présent dans de nombreux processus métaboliques. C’est un catalyseur d’environ 2000 enzymes, englobant les 6 classes (hydrolase, transférase, oxydo-réductase, ligase, lyase et isomérase). Par conséquent, le zinc est biologiquement essentiel pour de nombreux processus cellulaires, y compris la croissance et le développement, tels que la synthèse d’ADN et la transcription d’ARN (Overbeck S). Jusqu’à 63% du zinc se trouve au niveau des muscles ou des os et 20% dans la peau, le reste étant largement distribué à des concentrations variables dans différents tissus du corps.

Une carence en zinc provoque une atrophie thymique, une lymphopénie et des réponses lymphocytaires incorrectes (Shankar AH). Le zinc contribue à la formation d’anticorps (Wang Y). Les patients souffrant d’infections des voies respiratoires supérieures peuvent raccourcir la durée et la gravité des symptômes avec des doses élevées de vitamine C et avec un apport accru en zinc au début des symptômes (Maggini S). Le zinc associé au sélénium réduit la fréquence et la gravité des infections respiratoires (Girodon F).

Quercithine:

La quercithine est un pigment naturel hydrosoluble appartenant aux flavonoïdes, que l’on trouve dans les aliments végétaux tels que l’oignon, la pomme, le thé vert et le vin noir, rouge, … Une étude réalisée par l’Université de Californie chez les cyclistes d’élite, amélioration des performances observée après l’ingestion de quercithine pendant 6 mois. Selon les chercheurs, en raison de son effet anti-inflammatoire, cela justifierait que les athlètes étudiés aient obtenu une amélioration notable dans les 5 derniers kilomètres.

Des études récentes indiquent que la quercétine pourrait empêcher le virus de pénétrer dans les cellules, bloquant le récepteur ACE2 (Smith). D’autres études devront être menées pour confirmer cette action et déterminer son mécanisme d’action.

Autres suppléments: glutamine

Les autres suppléments à la hausse sont: Glutamine , cet acide aminé est d’une grande importance pour le système immunitaire et au niveau intestinal, notre deuxième cerveau. L’acide alpha lipoïque, la n-acétylcystéine … sont des adaptogènes qui auront plus de pertinence chaque jour, nous en reparlerons plus tard dans notre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *